NON NON L’U.S.M.M N’EST PAS MORTE !!!!

536978_458943807513732_1293937559_n (1)
Le président de l »U.S.M.M Hadjout coulé des larmes après la fin du match contre
l’ A.B.Mérouana après que son équipe a assuré son maintien en Ligue 2  Mobilis.
Zidani dira d’emblée :« Hamdoulilah, on à sauvé le club et cela grâce à tout le monde que ce soit
les dirigeants, le staff technique ou les joueurs sans oublier notre merveilleux public qui a joué
un grand rôle lors de cette rencontre  capitale. En ce qui concerne le staff technique je le répète encore une fois, il a réussi sa mission dira le boss.
Quand Sofiane Boudjella était arrivé à la rescousse de l’U.S.M.M, le Coach débarque après une 
série de mauvais résultats pour remplacer Boudjâârane avait assuré que même avec toutes les difficultés qui gravite autour de son équipe, il assurera le maintien et c’est ce qui fut. 
Puisqu’après une phase retour plein de suspens et de découragement il n’a en aucun moment
baissé les bras et continua sans réserve à motiver ses protégés pour assurer le maintien. 
Ce n’était  pas facile, mais après chaque rencontre,  Sofiane disait : « Il faudra faire mieux que
le dernier match pour gagner la prochaine journée. » Un discours qui a bien marché  » et assure l’essentiel qui lui a permis à l’ultime journée de fin de la saison d’assurer une fois pour toute son maintien. Tout le monde a rendu hommage à ce staff technique formé au club qui a réussi l’exploit, puisque personne ne croyait que l’ Union Sportive Mechââl Mitidja de Hadjout
allait assuré son maintien,  Le boss était soulagé au coup de sifflet final de même que le staff médical tout comme les fans de l’USMM qui ont fait ce long et périlleux déplacement pour
soutenir les joueurs malgré les innombrables problèmes n’ont pas abdiqué et contre vents et
marées ont tenu leur promesses.
Sofiane Boudjella : «C’est exceptionnel !»
«C’est exceptionnel de pouvoir vivre ça. On sentait qu’il  y avait toute une ville derrière nous. Arriver à assurer le maintien devant beaucoup d’adversité est quelque chose de merveilleux. Cela fait plusieurs mois que le club et la ville de Hadjout attendaient ça. J’ai vécu pareilles situations et celle-ci restera toujours dans mon cœur. C’est dur bien évidemment car on ne retient que le classement final. Dès le coup d’envoi du match de vendredi dernier, je sentais qu’il y avait un bon coup  
à jouer pour l’USMMH. Il s’agit maintenant de retenir les leçons car le club n’aura pas toujours la chance de se sauver
Il est bon de noter un avis d’un ancien président de l’association du seul club phare qui reste
dans la wilaya de Tipasa, je cite ; « l’essentiel le maintien oui mais il doit nous servir de leçon »  
sur cette note l’erreur vécu dans le début de la précédente saison ne doit plus se reproduire,
d’or et déjà les responsables doivent évaluer les bilans et préparer sereinement la prochaine saison  !1660533_614381341969977_651253368_n.  

Hadjout: Le sport en détresse

Hadjout: Le sport en détresse

536978_458943807513732_1293937559_n (1)

SOS ! La sonnette d’alarme est tirée. Y a-t-il quelqu’un avec des solutions aux problèmes pour sauver le sport en général et les trois disciplines reines à l’ex Marengo, en l’occurrence le football, le handball et le basket-ball ? Tous les amoureux de la balle ronde à Hadjout se souviennent de ces majestueux clubs qui ont fait la fierté de la ville et donné du bonheur à des milliers de Hadjoutis tous âges confondus, surtout en Football et en basket.

10363974_423925897754790_2625184816409110133_n

En football, l’équipe chère aux Hadjoutis patauge depuis plusieurs saisons dans les profondeurs du classement général sans que personne se soucie de sa situation.Tous les responsables dirigeants qui se sont succédé ont une part de responsabilité avec leur mauvaise gestion ; en effet, ces gens n’avaient aucune relation avec le football et sont à l’origine de ce désastre que vit le club depuis bien longtemps. Les supporters Hadjoutis, du moins ce qu’il en reste, pointent un doigt accusateur vers les hommes de l’ombre qui bloquent l »évolution du club phare de la wilaya, malgré plusieurs interventions des supporters auprès des autorités locales et instances sportives pour trouver une issue favorable.

Et, en dépit des différentes réunions provoquées en extrême urgence, la situation du sport en général et du football en particulier reste toujours stationnaire et elle perdure davantage et le club risque de s’effondrer et disparaître de la scène footballistique nationale.

USMM Hadjout une association sportive, dans un passé récent, était le fleuron et la fierté de la ville se retrouve aujourd’hui réduite à une formation qui joue juste pour sa survie.

Dans un passé récent, Messaoudi, les frères Maroc (Larbi et M’hamed), Bouanem, Doudou, Nafi, Sadouki, Aïdat, Djedaïmi, les frères Arbouche, Boudjella, Guessaf  et la liste est encore longue. Ces joueurs ont mené la balle  à un niveau national très appréciable. Le club était une véritable école, où ont grandi nombre de joueurs Hadjoutis. Désormais, l’USMM section Football vit une crise sans précédent. Aujourd’hui, le club est délaissé. Ses enfants qui l’aiment vraiment sont à son chevet, ce sont des techniciens de formation qui le gèrent avec le peu de moyens qu’ils ont, car les subventions allouées par la wilaya et l’APC sont en deçà des besoins du club, et devant cet état de fait le club joue sa survie.

Il faut avouer que c’est grâce à la bonne volonté de quelques encadreurs que le club arrive difficilement à survivre. Malgré les problèmes financiers, les encadreurs n’ont pas lâché prise, travaillant avec sérieux et dévouement pour le bien des jeunes afin qu’ils puissent pratiquer leur sport favori, confie un des anciens dirigeants du club en question.

Mais cette situation du provisoire qui dure perdure. La balle est aujourd’hui dans le camp de ceux qui veulent sauver le devenir du sport à Hadjout, et ce, pour le bien de la jeunesse et le mouvement sportif local et national. Le SOS est lancé, en attendant que chacun y mette du sien. Ne dit-on pas à juste titre, au demeurant, que l’union fait la force. Alors… à bon entendeur, salut !

 

Situation actuelle de l’ Union Sportive Machââl Madinat Hadjout ( U.S.M.M Hadjout )

Une forte mobilisation de supporters de l’ U.S.M.M Hadjout a eu lieu ce dimanche 11 janvier 2014, bloquant les accès du centre ville et le siège de la daïra de Hadjout.

10898141_423925991088114_3956740668382750175_n

Ils étaient nombreux dans cette marche pacifique qui les a conduit du bout de l’avenue du 1er novembre vers le lieu symbole de la ville le monument des martyrs.

10363974_423925897754790_2625184816409110133_n

Dans un premier temps les nombreuses personnes présentes ont interpellé le président de l’assemblée populaire et communale en plein cœur de la ville, ce dernier a réaffirmé avoir invité un ancien responsable du club ainsi que l’actuel président, selon lui non démissionnaire  aux fins de leur donné des garanties et si ces derniers souhaiteraient un engagement écrit il le ferait disait le maire, qui ajouta avoir lancé des invitations aux entreprises présentes dans la localité pour concourir à l’aide financière du club.

En effet les joueurs réclament leur salaire, depuis leur dernière rencontre face à l’A.B.Mérouana en guise de mécontentement aucun entrainement n’a eu lieu. La trêve hivernale est donc bienvenue pour remettre éventuellement de l’ordre dans la maison du club phare de la wilaya de Tipasa. Effectivement l’ U.S.M.M Hadjout  actuellement à deux points de la lanterne rouge recevra dès la reprise de la phase retour le club du M.C. Saida  qui ne se présente pas sous les meilleurs auspices, ce dernier n’est qu’à quatre points du leader, jouant donc l’accession.

10906562_10205933946575625_6967458338558783482_n

L’inquiétude des supporters étant grandissante, en l’absence d’un interlocuteur dûment mandaté tentent de trouver une solution urgente afin de sauver le club qui risque tout bonnement la relégation. C’est ainsi qu’une délégation composée dans le tas fût reçu par le chef de la daïra qui a écouté attentivement les doléances des personnes présentes à cette entrevue.

L’administration de Sawt Hadjout Marengo a suivi avec attention la situation générale de l’ Union Sportive Mechââl Madinet Hadjout, avec tout le respect qui est dû à la famille sportive de la ville, des nombreux fans et supporters des verts et blancs le terme sacré de l’ UNION est bafoué, cette union sportive jadis la fierté de notre ville, aimé et respecté par tout ailleurs ne sait ou ne trouve plus de solutions qui réunira autour d’une assemblée générale ordinaire ou comme c’est le cas aujourd’hui une assemblée générale extraordinaire aux fins de laver le linge « sale » en famille et de dégager les membres actifs de bureaux, des diverses commissions et staffs de formations et de reprendre en main les destinée du club et les nombreux jeunes pour leur suivi et formation etc…..Il est impératif de se poser la question comment se fait la gestion du club alors que les textes et réglementations en vigueurs existent……Si l’ USMM Hadjout est un club professionnel son administration à travers son statut et ses actes a ses droits, devoirs et ses obligations……Si l’ USMM Hadjout est un Club Sportif Amateur son souverain à la base est l’assemblée générale, qui donne mandats aux membres de bureaux de chaque sections, commissions et son conseil d’administration pour gérer au mieux et en bon père de famille les affaires du club….

536978_458943807513732_1293937559_n (1)

Les deniers de l’état sont un droit et contrôlés par les services concernés, les équipements et infrastructures en fonctions besoins sont programmés par l »état pour cela il faudrait des gens honnêtes intègres et  du point de vue sensibilisation pour le fair-play pour cela il faudrait aussi un comité de supporters actif et convaincant…..

Sans cela ni le président de l’A.P.C, ni le chef de Daïra, ni le Wali, ni le représentant de la DJS, ni le ministre de la jeunesse et des sports, ni la ligue et ni la fédération ne viendront géré le club à la place de ses enfants…..Les autorités citées doivent avoir en face des interlocuteurs crédibles et mandaté par une assemblée générale…..Franchement la démarche entreprise n’est pas convaincante….D’ici là espérons que la famille sportive trouvera des solutions pour toutes les sections ou disciplines sportives et à travers celles ci les membres actifs du CSA/USMM Hadjout…..

L’ESPOIR EXISTE QU’AVEC UN SURSAUT D’ORGUEIL ….BONNE CHANCE A L’ U.S.M.M !!!!!         

 

   

Union Sportive Musulmane de Marengo ( U.S.M.M)

536978_458943807513732_1293937559_n (1)

Historique

Suite à l’impartialité et la décision de la direction de l’Hôpital Hospice de Marengo de ne pas avoir nommé monsieur Saâdi au poste de chauffeur d’ambulance, qui faisait partie de la composition de l’équipe de l’O.M (Olympique de Marengo), par solidarité ses coéquipiers de confession musulmane, décidèrent de ne pas porter les couleurs ( rouge et blanc ) de leur équipe lors du match Olympique Marengo. – Union Sportive Musulmane de Blida comptant pour l’accession en division d’honneur.
Dans la foulée, Messieurs HALLEL Mustapha, BAGHDALI Mouloud et BELHADJI Mohamed quittèrent définitivement le bureau de l’Olympique de Marengo dont ils étaient membres.
Cet acte discriminatoire de l’administration hospitalière d’alors et du parti pris des dirigeants de l’Olympique de Marengo provoquèrent une réaction légitime des musulmans de Marengo de se « liguer » comme supporters  de la ville des roses et de fêter la victoire des verts et blanc de l’Union Sportive Musulmane de Blida (U.S.M.B) sur le terrain de l’Olympique de Marengo par un score sans appel 3 à 2.
C’est ainsi, de cette victoire les notables de la ville des roses et ceux de Marengo discutèrent sur la pertinence de la création d’un club musulman de football à Marengo et remettront les copies de statut comme modèle de création d’une association sportive.
La première assemblée générale constitutive présidée par monsieur Belhani Djillali a eu lieu au café de monsieur Ali Zeggane sis boulevard de l’est actuellement boulevard Fettaka Ali.
Devant une assistance nombreuse, l’assemblée générale constitutive a élu les membres fondateurs suivant:  
Belhani Djillali, Embarek Sid Ali Brahim, Belhadji Mohamed,  Baghdali Mouloud,  Boudjemal Mohamed, Djidel Abdelkader, Chiboub Ramdane, Djilal Abdelkader, Guerroumi Ahmed, Hallel Mustapha, Hallel Belkacem, Hamadouche Mohamed (le père de Ali ancien joueur et entraîneur,connu sous pseudo Alili) Lakhdari Brahim, Sahoui Mohamed, Saïdi Cherif, Saïdi Yahia, Slimani Slimane, Sahraoui-Tahar Malek, Zaher Mohamed et Zeggane Ali,  Louhi Boussââd ainsi que d’autres éminentes personnalités qui rejoignirent les membres fondateurs.
L’ensemble des membres adoptèrent à l’unanimité la dénomination et les couleurs du club, c’est ainsi que dans le courant de l’année 1947 fût créée l’ UNION SPORTIVE MUSULMANE de MARENGO par abréviation U.S.M.M  portant les couleurs vert et blanc.  
Les membres fondateurs éliront Président de l’ U.S.M.Marengo monsieur Sid Ali Embarek Brahim comme président, répartiront les tâches et établiront leur plan d’action.
Des questions d’ordres financières et administratives étaient leur priorité, coté constitution d’une équipe ne posait aucun problème du fait  d’un très riche effectif et l’engouement  de talentueux joueurs désireux porter les couleurs vert et blanc était si grand que l’écho fût entendu dans toute la région de l’ouest de la Mitidja.
Si du côté humain et financier l’ U.S.M.M a connu une très forte solidarité,  face aux procédures administrative l’équipe dirigeante a buté sur un point essentiel qu’était la question de domiciliation.
En effet l’Olympique de Marengo ( O.M ) avait toutes les faveurs de l’administration, de la municipalité, des colons et du maire de la ville qui lui ont attribué un bail de location du stade municipal, pour seulement 1 franc symbolique,  d’où la question de domiciliation de l’ U.S.M.Marengo dans ce lieu lui était impossible.
La persévérance de l’équipe dirigeante de l’ U.S.M.Marengo ne sera pas vaine. En effet  monsieur Belhani Djillali, un des notable de la ville de Marengo fût mandaté par l’équipe dirigeante  aux fins de trouver une solution  à ce pointilleux problème qu’est  la domiciliation du club USMM  auprès de l’administration, de la municipalité et  auprès des dirigeants de l’ O.Marengo…..Certes les négociations n’étaient pas facile mais monsieur Belhani Djillali a eu raison dans toutes les démarches entreprises, en mains de maître est revenu avec un accord officiel qui permettait à l’ U.S.M.Marengo et à l’Olympique de Marengo  de jouer et de recevoir les équipes visiteuses alternativement  au stade de Marengo.
Après la création de l’ U.S.M.Marengo l’équipe dirigeante obtiendra une première et grande victoire celle de la domiciliation grâce au génie de monsieur Belhani Djillali….Cette victoire provoquera le déclic de l’Union Sportive Musulmane de Marengo qui marquera les esprits de très très longues années.  Officiellement, le 13 Mars 1956, l’USMMarengo, le MCA et l’USM Blida arrêtent la compétition et mettent ainsi leur menaces à exécution. D’autres clubs musulmans leur emboîtent le pas tels que le NAHD, le RCK, l’USMMC, l’OMSE,  l’ESMA,la JSMA, l’USM Alger, l’ASPA, le Widad R Belcourt. Ils ne reprennent qu’en 1962-1963, soit 7 ans d’arrêt,….
Une modeste contribution Historique concernant la création de notre U.S.M.Marengo  en attendant la réécriture de l’histoire ou un mémoire entre 1947 à 1956 et entre 1962 à 2014
Sahraoui-Tahar Kamel ancien président de la section des supporters de l’U.S.M.M.

OLYMPIQUE DE MARENGO saisons 1924 jusqu’à 1951

 

 

 

 

 

Sigles 1_clip_image034

L’OLYMPIQUE DE MARENGO créé le 21 Novembre 1924 débutait en 3 e Division et enlevait le titre de champion la même année.

Elle accédait en 1929 en 2 e Division et enlevait également le titre de champion de cette division.

téléchargement

En 1930, l’ O.M , jouait en 1 er Division et arrivait à l’égal des meilleurs clubs, trois années après sa création.

Après un travail persévérant, l’ O.M sortait champion de la 1 er Division et accédait à la division d’honneur, jouant ainsi avec les ténors 1934-1935.

20_marengo_biscos

En 1936-1937 l’ O.M reprenait sa place en 1 er Division après avoir perdu les matchs de barrages face au MOULOUDIA CLUB ALGEROIS .

La saison 1937-1938, voyait à nouveau l’ O.M sortir champion de la première Division et reprendre sa place en Division d’honneur en battant le Groupement Sportif Orléansvillois   ( G.S.O ).

 

11-10-1937-olympique-marengo-mca-1-1images (1)images (8)
En 1938-1939, l’ O.Marengo faisait parler d’elle en se classant 3 ème en championnat départemental et fournissait plusieurs joueurs pour défendre les couleurs de la ligue d’Alger dans les matchs interligues  tels que GOMEZ, FERRANDINI, BEINEITO frères,  etc..etc..

A l’issue de cette saison, l’O.M redescendait à nouveau en première Division, battue en matchs de barrages par le Groupement Sportif Orléansvillois (G.S.O) .

La guerre survint ainsi que les années creuses où le sport vivait à l’état latent.

Après la « libération de la France » en 1945, un groupe d’anciens joueurs reprenait les destinées du club.

En 1947-1948, l’ O.M sortait 2 ème de son groupe et jouait les barrages contre le R.C.Maison-Carréen (R.C.M.C).

703342505_small

Pendant la saison 1948-1949, l’ O.Marengo se classait également 2 ème de sa division et disputait à nouveau les matchs de barrages contre le F.C.Blidéen ( Football Club Blida).

En 1949-1950 après une préparation minutieuse, l’ O.M enlevait le titre de champion de 1 er Division sans connaître la défaite, battait en matchs de barrages, par deux fois, le R.C.Maison Carrée et accédait ainsi en  Division d’Honneur.

images (4)

En 1950-1951, les matchs de barrages ayant été supprimés et remplacés par la descente automatique, l’ O.M se retrouve en division inférieure.

Elle va faire de son mieux cette saison, encouragée par ses supporters et appuyée par son conseil d’administration renforcé pour reprendre sa place en division d’honneur.

L’ O.M était présidée par M. Hardy Roger le maire à cette époque était Emile Vegler      

U.S.M.M HADJOUT – M.C.Alger en toute objectivité !

400659_613976165343828_63231140_n

La rencontre en quart de la finale de la coupe d’Algérie,  programmée entre l’ UNION SPORTIVE MECHÂÂL MADINET HADJOUT ( U.S.M.M de HADJOUT) et le MOULOUDIA CLUB D’ALGER ( M.C.A)  le 18 février 2014 à 14 h 30 au stade du 05 juillet de HADJOUT  a démontrée les multiples facettes ayant entachées l’éthique sportive ….

Si la rencontre de l’USMM Hadjout-MCA a connu un fair-play exemplaire sur le terrain et dans les gradins du stade de Hadjout, ce n’était pas le cas à la fin du match et précisément à la sortie des supporters.

En toute objectivité nous allons revenir  sur les véritables confrontations d’avant cette fameuse rencontre entre deux grands club  et qui nous permet de dévoiler les tenants et les aboutissants de ces graves dépassements.

De mémoire l’organisation des épreuves éliminatoires d’une coupe nationale ou coupe de la république dite communément  « coupe d’Algérie » se déroulaient dans un terrain neutre situé à mi chemin des deux équipes tirées au sort,… Outre les équipes désignées à cette phase éliminatoire, le tirage au sort d’un des deux terrains « domiciliation » des deux clubs permettant à ce stade de compétition  de recevoir son adversaire est une BOURDE des organisateurs à savoir la Fédération Algérienne de Football !!!.

1618524_613508138723964_195441641_n

Pour le responsable des  Mouloudéens, le stade Mustapha-Tchaker est le mieux indiqué pour accueillir cette rencontre, de surcroît très décisif, car le vainqueur passera au dernier carré de Dame coupe,  Ce même responsable vis à vis de  l’assemblée générale ordinaire du M.C.A craignait-il  les conséquences  de son bilan qu’on pourrait éventuellement lui reprocher à savoir son ratage au championnat national  ???    

Les spéculations du responsable des  Mouloudéens en vue de délocaliser le lieu de cette rencontre prévu réglementairement à Hadjout attisent les animosités des plus placides réveillant ainsi de parts et d’autres  les « démons » du  jeudi 14 novembre 2002, un match comptant pour la 12e journée du championnat de deuxième division groupe centre-ouest. Le Mouloudia d’Alger jouait cette saison en seconde division. 

Si il s’agit du match de la saison pour le Mouloudia. Si, pour l’USMM Hadjout, ce n’est qu’un simple match et que la qualification ne sera qu’un bonus, les Mouloudéens joueront gros. Un match que le responsable des Mouloudéens ne doit surtout pas perdre afin d’éviter la crise. La Coupe d’Algérie constitue cette saison en effet un objectif majeur pour le club phare de la capitale.… 

1779789_614292611978850_822715247_n

Par contre, l’élimination en quarts de finale de la Coupe d’Algérie, le responsable des  Mouloudéens ne veut pas y penser. Ce sera tout simplement la catastrophe pour le responsable des Mouloudéens qui vont rentrer en crise et affronteront l’USMA samedi à Blida le moral à plat.  La perte de la Coupe d’Algérie aura des répercussions négatives sur le club, les joueurs et même le staff dirigeant.Donc l’élimination serait synonyme de crise…..C’est ainsi que les deux parties dirigeantes USMM et MCA ont eu à échanger leurs degrés d’influences….

Côté Hadjout, il n’est pas question de jouer ce match dans un autre stade que celui de Hadjout. Puisque, pour eux, le stade est homologué et pourrait, bel et bien, abriter cette rencontre face au MCA.  “C’est notre droit absolu de recevoir le MCA chez nous. Je pense que les règlements de Dame coupe sont clairs. L’USMMH a été tirée la première lors du tirage, et je pense qu’il n’y a pas lieu de polémiquer”, a affirmé le coach de l’USMMH, Farid Zemiti, et de poursuivre : “Le stade de Hadjout est homologué pour les matches du championnat. Je pense qu’il reste une enceinte qui pourra garantir toutes les conditions pour le bon déroulement de la rencontre face au MCA”, a-t-il ajouté. ….

Les règles de bien séance du premier responsable de l’U.S.M.M 

1898108_613444242063687_889830052_n

Le Mouloudia a eu droit à 1 500 billets

Invités par la direction de l’USMM Hadjout, présidée par Mohamed Zidani, le président Boudjemâa Boumella et le manager général Kamel Kaci-Said se sont déplacés  la veille à Tipasa où ils se sont réunis avec le premier responsable du prochain adversaire du Mouloudia d’Alger en quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Lors de cette réunion, les deux parties se sont étalées sur l’affaire des quotas de billets auxquels ils auront droit à 1500 places.

Kaci-Said a demandé 2000 places, Zidani a refusé

Suite à l’annonce du nombre de 1500 places, ce nombre n’a pas satisfait la direction mouloudéenne qui, par le biais de son manager général, a réclamé 500 places supplémentaires, soit un total de 2 000. Mais la demande faite par Kaci-Saïd a été immédiatement rejetée par les Zidani et consorts qui s’en sont excusés, argumentant leur décision par l’exiguïté du stade communal de Hadjout.

1660533_614381341969977_651253368_n

Quoique l’affaire des quotas des billets paraissait pour les responsables  Mouloudéens  insuffisant, ces derniers ignorent le nombre de ticket d’accès dont eurent les sympathisants et supporters du Mouloudia résidents à Bou Ismaïl, Koléa, Tipasa, Beldj (Mont chenoua ou chnaoua qui se confondent avec les chnaoua du Mouloudia).

Du fait de la vente de la billetterie, vendu sur les voies publiques tout les indices indiquaient que cette rencontre allait se jouait à guichet fermé, les yeux de toute la région du centre et d’ailleurs étaient « braqué »  vers le « temple » du 05 juillet mais celui de Hadjout qui s’avère pour cette occasion exiguë ….

Si monsieur Zidani Mohamed a rempli son rôle de premier responsable juridique  du CSA/USMM, par contre hormis le secrétaire générale et les quelques dirigeants de la section foot, il n’en demeure pas moins  que les présidents des sections football et de supporters ont brillés de leur absence, l’organisation a été donc « confié aux stadiers » désigné sur de douteux critères par semble t-il une autorité locale (???).

D’autres part  à  la veille de leur match des quarts de finale de la Coupe d’Algérie face au MCA, les dirigeants et les joueurs de l’USMM Hadjout ont eu, hier, l’agréable surprise de la visite du wali de Tipasa. Cette visite, faite la veille du match de coupe, très appréciée par toute la famille du club de Hadjout, avait pour but de motiver les joueurs et les encourager. D’ailleurs, le premier responsable de la wilaya a offert une prime de 100 millions pour les joueurs en guise de motivation et s’engage à accorder une autre rallonge, pourvu que l’équipe se qualifie face au doyen des clubs algériens…..Si nous apprécions le geste de bonne volonté de monsieur le wali motivant le club phare de la wilaya de Tipasa, cela reste  INOPPORTUN  à l’égard de la pression qui entoure cette rencontre. 

1653486_614295585311886_405856144_n

En effet, d’un côté les 45000 supporters  du M.C.A,  si l’on prend en considération d’autres facteurs, peut-être  le double, voir beaucoup plus d’Algérois attendaient de pied ferme cette victoire du fait leur titre de champion s’est évaporé…Tout les scénarios catastrophiques étaient à leurs yeux prévisibles !

De l’autre côté les fans de l’USMM pour la plupart  jeunes non encadrés, non sensibilisés et surtout mis en marge des vrais problèmes de fond dont leur équipe favorite se débat notamment pour sa survie et lutte particulièrement pour  son maintien en ligue deux (2) ont lui bourre son esprit par une possible victoire impérative qu’un jeune de nos jour  casse sa tirelire pour un ticket hors taxe (???).

1392727266643

L’accès au stade  a été un dilemme pour la plupart des supporter, les services de sécurité venus de différentes régions et ce pour des raisons bien évidentes ont été renforcé, …Alors que les services de la daïra de Hadjout renforcés par les services de sécurité de la wilaya de Tipasa ainsi que les services du Darak El Watani de Hadjout et du groupement de Tipasa  qui connaissent mieux que quiconque le public de l’USMM aurait suffit  pour canaliser et l’entrée et les sorties ainsi que les abords  du stade Le tout sur commandement du chef de sûreté de la daïra de Hadjout en connexion radio avec tout les éléments chargé de la sécurité….

1922295_660807233979401_1090799137_n

Si la rencontre de l’USMMH-MCA a connu un fair-play exemplaire sur le terrain et dans les gradins du stade de Hadjout, ce n’était pas le cas à la fin du match et précisément à la sortie des supporters où un pseudo supporter du Mouloudia originaire de la région de Tipasa selon certaine source du Mont Chenoua a envahi le terrain provoquant la réaction verbale de la galerie et une incompréhensive réaction de certains « stadier » ….Ce n’est pas à n’importe qui d’être un Steward, dans pareille circonstance c’est le rôle des services compétents …Alors que l’inverse aurait été judicieux, l’erreur a été de faire vider des gradins les supporters de l’USMM dont parmi eux certains ont été « chatouillé » par des coup de matraques, dans pareille situation l’ont imagine le fait que les jeunes sortent  avant les supporters du Mouloudia protégé certes par les services d’ordre compliquerait la situation par certains éléments « chatouillés » avant et à la sortie du stade…Avec pour conséquence cette anarchie et le nombre de blessés déplorables…..

Cette rencontre aurait pu se déroulé le plus normalement du monde, si les concernés de l’organisation, principalement les présidents de sections football et supporters s’étaient investis bien avant, pendant et après la rencontre par des messages, affichages, bouche à oreille et tout autres moyens appelant au fair play ….

Si par ce jour le courant du marché hebdomadaire, les deux gares routières, les commerces, les cafés, les stations services étaient normal,….Mais non ce jour HADJOUT était devenu une ville fantôme où tout était fermée….Une sorte de psychose s’était installée sauf dans les arènes du stade soumise sciemment à une pression par les principaux responsables des deux sections de foot provoquant inconsciemment  violences et voies de faits……  

 

Quoique cette participation en quart de finale de la coupe d’Algérie contre un habitué est une première dans les annales de l’histoire de l’USMM. Mais disons de tout de suite, la formation de l’ U.S.M.M Hadjout n’a pas à rougir de cette élimination, Pour résumer le tout, l’USMM méritait un meilleur sort dans cette opposition face au Doyen qui a fait parler son expérience pour s’en sortir de ce match.  

Cependant nous constatons les effets négatifs qui entachent le sport roi….L’ instrumentalisation du sport à des fins politiques, l’utilisation du sport aux fins de bâtir argent et personnalité  ne serviront ni la jeunesse de l’Algérie profonde, ni la culture sportive 

 

 

 

  

 

Mohamed Zidani président du CSA/ USMM HADJOUT a tout à fait raison !!!

L’USMM Hadjout veut garder son statut amateur malgré son accession en Ligue 2 (président)
536978_458943807513732_1293937559_n (1)
L’USMM Hadjout n’a pas l’intention de se transformer en club professionnel, en dépit de son accession en Ligue 2 algérienne de football en cette fin de saison, a-t-on appris dimanche auprès du président du club, Mohamed Zidani.

« Nous ne comptons pas passer au mode professionnel. J’estime que nous n’avons pas les capacités de le faire, nous préférons préserver notre statut de club amateur », a déclaré à l’APS, le premier responsable de la formation de ’’Marengo’’.

« Les nouveaux règlements de la fédération algérienne de football (FAF) nous permettent d’évoluer en Ligue 2 professionnelle, tout en gardant notre statut actuel », a-t-il ajouté.

Entré en vigueur en Algérie lors de l’été 2010, le professionnalisme fait face à de nombreux problèmes, notamment sur le plan financier au point où rares sont les clubs – parmi les 32 concernés – qui parviennent à s’en sortir.

Cela a poussé la FAF a songer à revoir à la baisse le nombre des clubs professionnels, autorisant récemment les formations de la Ligue 2 à revenir au statut amateur, tout en leur assurant de préserver leurs places respectives dans le deuxième palier.

Les équipes reléguées en division amateur sont sommées également de dissoudre leurs sociétés sportives et redevenir amateur, selon un récent communiqué de la FAF.

Le président de l’USMMH a précisé, en outre, qu’une décision finale sur la question du statut de son club sera prise lors de la prochaine assemblée générale du club.

Versés dans le groupe ouest cette saison, après avoir évolué la saison dernière dans celui du centre, les Hadjoutis ont largement dominé leur championnat, assurant la montée avant même plusieurs journées de la clôture de l’épreuve grâce à une avance de 13 points sur le premier poursuivant, l’IRB Maghnia.