HOMMAGE HISTORIQUE :UNE VIE SACRIFIEE POUR L’ALGERIE MOHAMED BOUDIAF 29 JUIN 1992 MOHAMED BOUDIAF 29 JUIN 2013

Il m’arrive souvent d’oublier ce que j’ai fais ou mange la veille,mais jamais je n’oublierais le moindre détail de ce funeste 29 juin 1992.
J’étais en train de préparer le repas de midi ,du veau aux pattes fraiches,quand j’entendis un mouvement inhabituel dans l’immeuble ,des éclats de voix hautes que je ne parvenais ni a comprendre ni a identifier.Mon neveu est sorti aux nouvelles et est revenu blême balbutiant qu’on venait de tirer sur Boudiaf…
Je l’ai traite d’idiot de croire a des inepties pareilles: non mais ca ne va pas , un président a des gardes du corps,il y’a de la sécurité ,yakhi yakhi de3ayet ta3 l3rab…
J’allume la télé,TF1 bien sur,pour prouver que j’avais raison,un flash en bas le la page confirmait la mauvaise nouvelle .J’ai crie qu’il devait être seulement blesse et j’ai prie pour qu’il s’en sorte en étant sure et convaincue que tel serait le cas.
Et puis …les insoutenables images qui défilaient sur toutes les chaines me glacèrent le sang , je suis restée  figée ,sans voix et sans larmes ,juste de la douleur et de la honte.
Des amis connaissant mon admiration pour tonton Boudiaf ,c’est comme ca que je disais quand je parlais de lui ,m’ont appelée par curiosité  pour savoir ma réaction ,des amis parmi lesquels certains ont démenti et renie que de son vivant ils le critiquaient .
Et Boudiaf est devenu tout le contraire de ce qu’ils disaient de lui.
Mensonges et hypocrisie eurent enfin des visages !
J’ai enregistre sur cassette vidéo l’enterrement et comment ils ont file avec la voiture mortuaire comme s’ils avaient peur qu’il ne ressuscite .
La réaction des jeunes: ils l’ont tué…!
La réaction du peuple: pourquoi? pourquoi?
Je voulais absolument voir les lieux du crimes et je suis allé  à Annaba après quelques jours de l’enterrement. C’était bien sur ferme mais a l’extérieur une ou deux couronnes de fleurs sèches au pied d’une stèle ou je ne sais plus quoi …La ,j’ai pleure et je n’ai pu contrôler le débit de mes larmes qui semblait puiser dans mes entailles.
Tous les jours une couronne de fleurs était-ce trop donner a l’homme qui avait tout donne? J’ai pleure l’oubli déjà, j’ai pleure l’ingratitude …
J’ai demande a ceux qui m’accompagnaient et qui étaient restes dans la voiture de venir me prendre en photo ,ils ont refuse de s’approcher et m’ont traitée de folle .Ils avaient peur et vint se dévoiler un troisième visage, celui de la lâcheté.
Un passant me prit alors en photos .
Comme je l’aimais mon cher tonton Boudiaf avec son costume marron ,son langage simple et compréhensible par tous les Algériens ,sa franchise,ses idées convaincues et convaincantes, sa simplicité ,sa  façon  d’être, son regard paternel …
ouf …soupires …
Adieu tonton Boudiaf, j’espère que nous ,les enfants de la guerre et de l’indépendance  n’irons te retrouver un jour qu’après avoir dévoilé les noms des commanditaires de ton assassinat pour que viennent s’ajouter aux visages déjà cites plus haut celui de la traitrise.
Si de la confiance nait la trahison cela fait du bien de croire que la trahison trahit toujours le traitre .

Par Souhila Sidi Moussa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :