LA GRANDE PLACE DE HADJOUT BAPTISÉE MOHAMED BOUDIAF ???

Bonjour à tous, un document rare pour ne pas dire inédit, écrit de la main de Mohamed Boudiaf de Berne en Suisse le 29 octobre 1954, que NACER BOUDIAF a voulu partager avec vous.

un document rare pour ne pas dire inédit, écrit de la main de Mohamed Boudiaf de Berne en Suisse le 29 octobre 1954

un document rare pour ne pas dire inédit, écrit de la main de Mohamed Boudiaf de Berne en Suisse le 29 octobre 1954

 

Berne le 29 octobre 1954.
Chers frères,
Faisant suite à mon télégramme d’hier dont j’attends encore la réponse je vous écris dans le but de vous faire presser en vue de faire diligence auprès des autorités égyptiennes pour l’obtention du visa, ce qui entre nous nous sera embêtant dans ce sens que d’ici lundi je serai en difficulté au point de vue financier si rien ne se fera dans ces trois jours.
D’autre part je veux vous informer sur la situation telle que je l’ai laissé chez nous. Comme vous le précisera mon télégramme de demain, la circoncision aura lieu le 1er Novembre à 1 H (31 au soir). Nous avons gardé le secret de cette date dans le but bien arrêté d’éviter certaines fuites qui après le retour de Zoubir n’ont pas manqué de provoquer de la part du C.C des réactions malheureuses sur lesquelles vous serez plus amplement informé sitôt parmi vous et en face de ceux qui représentent cet organismes.
Pour le moment, il est bon de vous avertir qu’au déclenchement des appels au peuple dont ci-joint un exemplaire, que je vous prierai de conserver, seront diffusés partout.
Quelques jours après, une proclamation suivra et précisera notre position entre les deux clans.
Les frères sont intransigeants sur ce côté et n’acceptent aucun parrainage. C’est la raison qui doit vous animer pour observer une attitude conforme à celle arrêtée pour éviter des malentendus qui pourraient être graves pour l’avenir de l’action.
A mon arrivée, je ne manquerai pas de vous éclairer sur la nécessité d’une position aussi mûrement réfléchie, compte tenu des attitudes des deux antagonistes et surtout de l’état du militant et du peuple qui condamnent les deux.
En attendant, faites le nécessaire par l’un de vous à la voix des arabes. Le mieux c’est de lire l’appel vous-même en citant des passages du nôtre. Le lundi au soir sera le meilleur et fournira aux nôtres un appui certain pour leur travail.
Pour ce qui est de l’autorité il à été arrêté pour le moment et pour l’extérieur que seuls vous trois aucun autres n’a pouvoir pour parler au nom de cette action. Je vous informerai plus en détail sitôt au Caire.
Signé Tebbib
PS : Si vous voyez que la demande de visa demande plus de temps, ne manquez pas dans la mesure de vos possibilités ou m’envoyer quelques fonds pour subsister. Ma place est payée, ce qu’il me faut c’est surtout des frais de séjours, les amis m’ont donné au départ 100 000 frs, ce qui fait juste, juste le voyage d’Alger au Caire avec 10000 frs en poches et je suis à Berne depuis mercredi. Pensez-y un peu je vous prie.

A 99,99 % l’USMM HADJOUT sera en ligue 2 la saison prochaine…Qu’ils le veuillent ou non !!!

536978_458943807513732_1293937559_n (1)

Ayant pratiquement assuré l’accession en Ligue 2, bien avant le terme de cet exercice, les Vert et Blanc de Marengo préparent leur prochaine sortie en championnat national amateur du groupe ouest. Cette sortie se fera sur fond de fête, ce samedi, au stade municipal. Ainsi, afin de préparer leur dernier match de gala face à la modeste équipe de l’IS Tighenif, les camarades de Mabli ont repris le chemin des entraînements, lundi dernier, dans une ambiance bon enfant. En effet, joueurs, staff technique, dirigeants et supporter semblent décidés à fêter leur accession comme il se doit, afin de marquer ce moment historique du retour des Hadjoutis en Ligue 2, quatre saisons seulement après l´avoir quittée. Les joueurs, le staff technique et les dirigeants semblent plus que décontractés et surtout dégagés de la pression qui a tout le temps pesé sur eux lors de la dernière ligne droite du championnat, notamment lors des cinq derniers matchs où la course était rude avec un sérieux prétendant, à savoir l’IRB Maghnia. 

Faire la fête avec les supporter.

Même si la rencontre de ce samedi est d’une importance secondaire pour les deux formations, les joueurs de Marengo veulent terminer la saison en beauté, en signant une victoire à domicile devant leurs inconditionnels supporter qui les ont soutenus depuis l’entame de l’exercice. «Cette rencontre se jouera sur un air de fête, vu qu’on a déjà assuré l´accession tant attendue par la grande famille des Vert et Blanc, mais nous ferons le maximum pour clôturer la saison en beauté, en signe de reconnaissance et de mérite pour tous ceux qui nous ont soutenus, notamment nos inconditionnels supporter qui ont toujours été à nos côtés dans les moments de joie et de peine», nous a dit le défenseur hadjouti, Bouzar.

C’est l’union sacrée !
Malgré les énormes difficultés, surtout financières, ce fut l’union sacrée autour de l’équipe. Pour ce qui est des festivités, rien n’est prévu pour le moment. Ce dirigeant Hadjouti nous dira à ce propos : «Nous n’avons pas préparé une grande cérémonie pour fêter l’accession, mais juste ce qu´il faut pour marquer l’événement. Cette accession a permis au football de toute une région de s’affirmer. Il reste maintenant l’espoir de monter un grand club dans un cadre professionnel. A cet effet, nous devons solliciter de futurs actionnaires susceptibles d’apporter leur aide au club,  afin de construire quelque chose de solide.»

 

LORSQUE LA FOI RÉAGIT….

BELLE LEÇON

Un professeur universitaire défia ses élèves avec cette question: « Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe?». Un étudiant répondit bravement: – Oui, Il l’a fait!
Le professeur dit: «Dieu a tout créé?». – Oui, Monsieur, répliqua l’étudiant. Le professeur répondit: « Si Dieu a tout créé, Il a donc aussi créé le mal puisque le mal existe et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, alors Dieu est mauvais ».

L’étudiant fut silencieux devant une telle réponse. Le professeur était tout à fait heureux de lui-même et il se vantait devant les étudiants d’avoir su prouver encore une fois que la foi en un dieu était un mythe.

Un autre étudiant leva sa main et dit: «Puis-je vous poser une question professeur?».- Bien sûr, répondit le professeur. L’étudiant répliqua, «Professeur, le froid existe-t-il?». – Quel genre de question est-ce cela? Bien sûr qu’il existe. Vous n’avez jamais eu froid? dit le professeur.
Le jeune homme dit, «En fait monsieur, le froid n’existe pas. Selon la loi de physique, ce que nous considérons être le froid est en réalité l’absence de chaleur. Tout individu ou tout objet possède ou transmet de l’énergie. La chaleur est produite par un corps ou par une matière
qui transmet de l’énergie. Le zéro absolu (-460°F) est l’absence totale de chaleur; toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le froid n’existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire ce que nous ressentons si nous n’avons aucune chaleur.»

L’étudiant continua. «Professeur, l’obscurité existe-t-elle?». Le professeur répondit: – Bien sûr qu’elle existe! L’étudiant: «Vous avez encore tort Monsieur, l’obscurité n’existe pas non plus.
L’obscurité est en réalité l’absence de lumière. Nous pouvons étudier la lumière, mais pas l’obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour fragmenter la lumière blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d’onde de chaque couleur.
Vous ne pouvez pas mesurer l’obscurité. Un simple rayon de lumière peut faire irruption dans un monde d’obscurité et l’illuminer. Comment pouvez-vous savoir l’espace qu’occupe l’obscurité? Vous mesurez la quantité de lumière présente. N’est-ce pas vrai? L’obscurité est un terme utilisé par l’homme pour décrire ce qui arrive quand il n’y a pas de lumière».

Finalement, le jeune homme demanda au professeur, «Monsieur, le mal existe-t-il»? Maintenant incertain, le professeur répondit: – Bien sûr, comme je l’ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour. C’est dans les exemples quotidiens de l’inhumanité de l’homme envers l’homme. C’est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d’autre que du mal!

L’étudiant répondit, « le Mal n’existe pas Monsieur, ou au moins il n’existe pas de lui-même. Le Mal est simplement l’absence de foi en Dieu. Il est comme l’obscurité et le froid, un mot que l’homme a créé pour décrire l’absence de foi en Dieu. Dieu n’a pas créé le mal. Le Mal n’est pas comme la foi, ou l’AMOUR qui existe tout comme la LUMIÈRE et la chaleur. Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l’homme n’a pas l’AMOUR de Dieu dans son coeur. Il est comme le froid qui vient quand il n’y a aucune chaleur ou l’obscurité qui vient quand il n’y a aucune LUMIÈRE. »

Le professeur s’assis, abasourdit d’une telle réponse. Le nom du jeune étudiant ?

Albert Einstein.

albert

HADJOUT: La cité Fades livrée à elle-même

419076_390743344288889_470594427_n

NOUVELLEMENT CONSTRUITE, LA CITÉ DES 500 LOGEMENTS FADES, QUI REGROUPE 2 500 HABITANTS, CONNAÎT UN MANQUE FLAGRANT DE COMMODITÉS. EN EFFET, L’ENSEMBLE DES RUES EST DANS UN ÉTAT LAMENTABLE CAR DE VÉRITABLES CREVASSES GÊNENT LA CIRCULATION ET LES JOURS DE PLUIE, C’EST UN VÉRITABLE BOURBIER QUI SE TRANSFORME EN UN GIGANTESQUE ÉTANG, D’ OÙ LA PEUR DES AUTOMOBILISTES ET LES ENFANTS QUI S’AVENTURENT POUR REJOINDRE LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES. 

Par ailleurs, il n’existe aucun trottoir ni avaloir pour évacuer les eaux pluviales et encore moins l’éclairage public pourtant nécessaire à la population. Cette situation catastrophique à plus d’un titre démontre si besoin est la nonchalance des élus locaux qui semblent ignorer totalement l’appel des citoyens qui vivent dans des conditions effroyables. A tout cela s’ajoutent les ordures ménagères qui ne sont ramassées que de temps en temps, privilégiant ainsi le centre-ville par où transitent les responsables de wilaya. Quand on s’aventure dans cette cité, on a l’impression d’être dans une bourgade des temps lointains où règne un laisser-aller désinvolte, et ce, malgré les différentes demandes de la population pour qu’enfin les responsables de la marie daignent améliorer un tant soit peu leurs conditions de vie de cette frange de la population de Hadjout. La dégradation de ce site implique directement les responsables locaux afin de trouver des solutions immédiates.

Source: LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE par Mohamed El-Ouahed (un quotidien proche des Hadjoutes) 

Vidéo: extraite de youtube et Image du Web