Affaire BENCHARIF MOSTEFA, premier maire Algérien de la ville de HADJOUT ex Marengo… Acte 4:

                                 

1005679_10201024162059048_1564840759_n

 

DEPARTEMENT D’ALGER                                                         15 JANVIER 1965       

ARRONDISSEMENT DE BLIDA                                                                                                                                                                                                                                         

COMMUNE DE MARENGO                      

                                                                                     Le  Président de la Délégation Spéciale

                                                                                      et le Coordinateur  de la Kasma   de

   
                                                                                        HADJOUT                                                                                                                                                                  

                                                                                       

                                                                                           A Monsieur le Sous-Préfet                                                                                      

                                                                                                                               – BLIDA-                                                                

                                                                                         

 

Monsieur le Sous-Préfet,                                                                                                                          

                Nous avons l’honneur de vous informer qu’à la suite d’une Assemblée générale

tenue par la Délégation Spéciale et la Kasma de HADJOUT, le 6 Janvier courant il s’était

révélé que les mesures de nationalisation des biens appartenant à M. BENCHERIF Mostéfa,

ne sont pas justifiées.

                 A l’unanimité de ses membres, l’assemblée avait décidé qu’une requête vous soit

adressée, afin de voir rapporter purement et simplement l’arrêté du 30 Septembre 1964

n° 630/BD.SS mettant les biens de Monsieur BENCHARIF sous la protection de l’Etat.                                                                                                                                                                                                       

                  Effectivement après une enquête longue et approfondie, il résulte que M.

BENCHARIF Mostéfa, n’a jamais failli à son devoir de bon Algérien quelles que soient

les circonstances. Il a toujours été aux cotés des frères révolutionnaires. Il a aidé par

tous ses moyens, argent, conseils, renseignements, liaisons et sa maison avait servi de

refuge aux frères combattants.

                   La mesure que l’assemblée sollicite à son profit ne ferait donc que rétablir une

situation et apportera sans aucun doute, le calme dans tous les esprits.

                   Je vous demanderais par conséquent de vouloir bien intervenir

personnellement pour que l’arrêté ci-dessus énoncé soit rapporté purement et simplement.

                   Nous vous prions, Monsieur le Sous-Préfet d’agréer l’expression de nos

sentiments les plus fraternels.

Signé:  L e Coordinateur de la Kasma                                      

et Le Président,

revêtu d’un cachet rond en Arabe et Français

 RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE                                                                                      

 et au centre du timbre en Arabe et en Français « Ville de Marengo » (Alger)                                                                      

                                         

                                                                                                             

Advertisements

13 Réponses

  1. Désole ,j’ai oubli de dire merci a tout les gens qui anime ce site

  2. Ma MERE (ALLAH RAHAMA) faisait intermédiaire entre lui et le PC/ALN,elle et mon pere ont témoignes en faveur de Mr BENCHARIF a la commission de la wilaya 4 qui a siège a BLIDA .

  3. Mr BENCHARIF MOSTA n’a jamais ete un traite pour son pays ,
    Il existes les archives au sien de l’etat malheureusement en laisser les faux moudjahids parlent.
    J’aurais aimer MOH BAZAR,SI OMAR,MOHAMED ZEGHIR lE CAPITAINE SI MOHAMED a ecrit un livre sur les vrais
    Les vrais Marengoins/Hadjoutis savaient de quoi je parles je voudrais dire aux Hadjoutis de lire le livre du capitaine saiki mohamed « Chronique des années de gloire »
    Je dis aux enfants de MONSIEUR BENCHERIF (rabi rahmou)SOIT FIERS DE VOTRE PERE ou GRAND PERE.

  4. Tres Surement mal informé par des opportunistes d’occasion , qui résident à Hadjout seulement depuis la decennie noire et ne connaissent de cette charmante ville et de ses notables , que les commerages de leurs comparses rencontrés dans les cafés de ses placettes centrales . Le Wali de Tipaza partant , a au cours de l’officialisation de l’ouverture du C.F.P.A de Hadjout et d’une rencontre avec les citoyens dans une salle de cet établissement , répondu à la question d’un citoyen , par des termes qui frisent la violence verbale à l’égard de feu BENCHARIF ,Mostapha , le maire de Marengo en 1960/ 62 ,Qui par son patriotisme et courage , sa clairvoyance et son autorité responsable , qui n’a pas laissé l’armée coloniale indifférente à son égard , a laissé une trés bonne impréssion aupres de ces concitoyens durant son mandat , et dont ses héritiers doivent etre fiers . Ce Wali avec tout le respect du à son rang de commis de l’état , n’aurait pas du , écouter les délateurs mals intentionnés dont le but est de se rapprocher de lui pour des desseins inavoués .Ce responsable , pour parler de cet intellectuel du temps de la Révolution , aurait du preter l’oreille aux vrais Marengoins/Hadjoutis et non à ceux qui n’ont ni vécu dans ce Canton , ni fait la révolution ici ou ailleurs , malgré qu’ils sont susceptibles d’avoir des documents dans ce sens ,et que ne reconnais pas l’incorruptible Mr MELLOUK , qui traite leurs détenteurs ,dans ces dénonciations de faux M…..Ici à Hadjout , tout le monde connait et sait qui est qui ?…..et trêve de commentaire .

    • Je complete ce commentaire à la suite d’information obtenus aupres de Moudjahidines ( dont ASLAOUI ) Responsable de la cellule F.L.N/A.L.N de Marengo au cours de cette période de la Révolution et qui était en contact direct avec Mr BENCHARIF , Mostapha , avant et durant son mandat de maire de la ville , fonction qui lui a été imposé par les révolutionnaires , ce qui leurs a permis de l’utiliserau profit de la révolution et de trouver refuge dans sa villa qui servit aussi de lieu de transit pour les maquisards de passage , son domicile etant indemne de tout soupcon de la part de l’ennemi . Sa malchance ; au lieu d’être sollicité , comme le voulait ASLAOUI et consort de bonne foi , pour des responsabilités post indépendance compte tenu de ses capacités intellectuelles en ce temps là , Au contraire des gens mal intentionnés ont pour des raisons inavouées , voulu falsifier son histoire réelle et sa participation active à la révolution , reconnu par le responsable FLN/ALN de Marengo de l’époque et encore en vie .Le reproche n’est pas à faire aux responsables de l’état ayant un court séjour dans la ville ou la Wilaya , mais aux ingrats et hommes sans principe parmis les nouveaux résidants qui rapporte , des faits d’histoire locale qu’ils ignorent parcequ’ils n’existaient pas eux même en ce temps ou vivaient dans une autre contrée que Hadjout , Mais ils le font pour plaire ou se rapprocher du maitre du moment . La délation gratuite est devenu une arme des faibles des temps modernes . El Haoues pour ne pas citer le reste est le prototype même de cette junte irresponsable .

  5. j’ai toujours cru en mon pays en dépit de tous les ricanements imbéciles dont il a été et continue de faire l’objet . Je garde de ce pays le sens que lui ont donné les martyrs de Marengo et tant d’autres héros . Jamais je ne l’ai considéré comme un élément de rejet . J’ai toujours ressenti la chaleur d’amitié , d’estime , de partage de nos concitoyens vivant et faisant ensemble le chemin conduisant vers plus de lumière , plus d’équité , plus de bonheur .
    Si je souffre aujourd’hui , c’est du jeu monstrueux de ces nabots qui n’ont d’autre soucis que de ramener à leur propre « basse » taille le destin de ce pays .
    Si je souffre c’est que l’on soit devenu capable au niveau politique de tant de mensonges , de fourberies , de bassesses , d’incompétence , de veulerie , de courbettes , pour assouvir des besoins et des ambitions .
    J e souffre et je plains les jeunes générations auxquelles on aura tout confisqué , même la notion de leur patrie , de leur histoire jusqu’à leur identité .

  6. Effectivement le défunt Bencharif Mostéfa (Paix à son âme) n’était pas seulement un intellectuel, il était aussi le défenseur de la dignité humaine, notamment morale de ses concitoyens,…Malgré ses pouvoirs de l’époque , le défunt Bencharif Mostéfa se permettait de remplir son rôle et dans le sens propre du terme de premier magistrats de notre ville , effets que les Marengoins ignorent sciemment et pour la plupart inconsciemment….Sauf pour ceux et celles qui suivent les péripéthies « politiques de notre ville commune » et constatent depuis et la décadence morale et le déclin d’une soit disante « Assemblée Populaire et Communale » certes malmenée par des codes obscures !….Entre les gueux d’Aujourd’hui et les notables de jadis je laisse exprimer mon coeur pour dire tout simplement HADJOUT face à la médiocrité est d’or et déjà soumise, A travers cette très brève analyse j’espère me tromper !,,

  7. Enfin un marengoin de mon quartier qui malgré ,son jeune age en ce temps là , à réagi positivement en parlant du passé d’un être cher pour la population qui vivait le cauchemar provoqué par Koutz et compagnie Mr.Bencharif ,paix à son âme ,tout intellectuel et grand responsable qu’il était ,était très proche de ses administrés ,qu’il est arrivé à protéger des abus des colons ,avec le peu de moyens en sa possession .C’était un vrai Algerien qui a convaincu et persuade les Français sur la marche inexorable de l’histoire .En tout les cas ,il est irremplaçable.

  8. L’époque où Marengo avait réellement un maire au sens propre du terme était celle où le défunt Bencharif Mostéfa (Paix à son âme) représentait dignement et notre ville et sa population, Durant son vivant la population d’alors se souvienne et de sa notabilité et de ses sentiments profonds liés à la liberté de notre patrie et celle de la population dont il avait la charge, il avait en outre cette sagesse politique identique à celle des membres du G.P.R.A qu’était d’assurer à son niveau cette fameuse phase de transition de l’Algérie coloniale à l’Algérie indépendante, Pour information, le défunt n’était pas seulement Maire élu par la totalité des Marengoin, globalement de souche Algérienne, en même temps il en était Président du conseil général d’Alger dont dépendait Marengo…… Au lendemain de l’indépendance de notre patrie, victime de l’injustice il fût forcé à l’exil….Il s’appraitait à son retour définitif parmi ses siens hélas HADJOUT lixique donné durant son exil est « brusquement » devenue léthargique !!!

  9. On dirait que Ouled Hadjout (Marengo),n’existent plus ,vu l’absence de commentaires sur un homme de principe qu’ils ont côtoyés ou connus , à moins qu’ils aient peur , de dire une vérité ,qui peut choquer les faux moudjahidines .Inconnus au bataillon de 1962 . Saket Ala El Hak Chitan Akhrass .Pourtant ce n’étaient pas dans les habitudes des Hadjoutis qui ne sont pas connus comme Harkis ou Goumiers dans la région .

    • entre les Marengoins de jadis et les Hadjoutis d’aujourd’hui c’est comme la nuit et le jour…Aujourd’hui n’étant plus ce qu’était les valeurs naturelles des enfants de notre ville où l’on peu supposé actuellement ses internautes ont vendu leur âme au diable…Tout simplement bravo et bonne continuité au webmaster !

  10. Les faits vécus par Mr Bencharif 1° maire Algérien sont regrettables vu qu’ils ont porté atteinte à son honneur .alors qu’il a été à l’origine de la cessation des expositions sur la place publique des combattants de l’ A.L.N tués dans les maquis environnants tels les chouhadas .Ahmed Bendaoud et Moha-Marengo .Mais que voulez vous à quelques exceptions prés (Afrique du Sud , de Mandela) toutes ,les révolutions enfantent à posteriori ,des injustices . Si ce n’était pas le cas ,la ville de Hadjout n’aurait pas été ce quelle est ,sous le règne des médiocres ,dociles et heureux .En son temps Mr Bencharif en tant que maire ARABE se permettait de tenir tète à l’administrateur(chef -Daira ) français ,pour tout ce qui à trait aux intérêts des citoyens musulmans de sa ville .Il est loin ce temps des valeureux que l’histoire écrite par des malintentionnés ne met pas en exergue , de peur qu’ils leurs fassent de l’ombre …

  11. Les faits énoncés sont authentiques et la suite de cette galère vécu par notre Maire et sa famille sera en ligne la semaine prochaine, Allah wakaf el hak inchallah, !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :